[Congrès] 54ème congrès de la Société d’ergonomie de Langue Française – TOURS – 25-27 sept. 2019

Cette « Université de l’Ergonomie » sur le thème « Comment contribuer à un autre monde ? » se veut ouverte à tous, dans des formes des plus classiques aux plus originales.
L’Appel à communications et l’appel à projets ainsi que la présentation des 6+1 thématiques sont déjà en ligne sur le site de la SELF.

Vous avez jusqu’au 15 janvier 2019, pour adresser votre intention de communiquer (2 pages maximum) afin de présenter le cadre et le contenu de votre communication, nous vous accompagnerons pour finaliser cette contribution.
Au-delà des communications, vous pouvez aussi proposer un projet de mise en débat ou de production originale d’un contenu permettant d’alimenter les thématiques du Congrès.
Vous avez jusqu’au 30 janvier 2019 pour nous adresser vos projets les plus innovants ou créatifs (ateliers, visites industrielles, réunions publiques de débats, animations originales…).

Pour contribuer, c’est ici.

53e Congrès de la SELF – Bordeaux – 3 au 5 octobre 2018

 

L’ambition de ce 53ème congrès de la SELF est d’offrir un regard original sur les différents apports de l’ergonomie en lien avec la taille des entreprises, les secteurs d’activité, les territoires… selon la diversité des conditions d’exercice.

On notera une présentation de l’OETH le mercredi.

Pour plus d’informations :

 

Journée thématique « La réalité virtuelle, un outil pertinent pour l’ergonomie ? » – 18 octobre 2016 – Strasbourg

journée thématique

Le GEDER est heureux de vous annoncer une nouvelle journée thématique consacrée à l’usage des outils de réalité virtuelle pour la conception.

Elle se tiendra à Strasbourg le 18 octobre 2016.

 

Pour traiter ce thème, la journée débutera par une intervention de Jean-Claude Sagot, se poursuivra sur une table ronde consacrée à la conception en architecture avec un fort focus sur l’accessibilité et finira par deux ateliers : le premier sur la conception de postes de travail et le second sur les déficiences visuelles.

Pour vous inscrire, vous trouverez toutes les informations utiles en téléchargeant la plaquette (format .pdf)

Journée thématique « Place de l’aide technique dans le maintien dans l’emploi » 02/10/2015

journée thématiqueLe GEDER organise sa prochaine journée thématique le 02 octobre 2015 à Strasbourg sur la question de l’aide technique.

Vous trouverez toutes les informations utiles en téléchargeant la plaquette (format .pdf)

Le concept d’aide technique englobe une grande diversité d’instruments ou de systèmes techniques qui sont sensés compenser la perte ou l’altération de fonctions physiologiques, psychologiques ou anatomiques. L’utilisation d’une aide technique peut rendre accessible l’information. Mais l’insertion de nouvelles technologies dans notre quotidien peut également créer des
situations de handicap.

Dès lors, l’aide technique peut-elle à elle seule, permettre l’accès à tout pour tous ?
Ces technologies sont encore trop souvent conçues pour des utilisateurs dits « normaux », c’est-à-dire n’ayant pas de déficiences susceptibles de gêner leur usage.
Les aides techniques sont utilisables de façon permanente ou à des moments donnés, sur le lieu de travail ou à domicile, pour les loisirs, les déplacements, etc. Elles visent à améliorer l’autonomie des personnes offrant un meilleur confort de vie et favorisant dans notre cas l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi.
Mais certaines aides techniques ne se contentent pas de « compenser », elles offrent la possibilité d’augmenter les performances de l’« Homme normal » et entrent dans la catégorie des technologies pour un large public.

En matière d’aides techniques, l’ergonome peut intervenir à plusieurs niveaux. Il peut en effet participer à la conception en y apportant des connaissances spécifiques des fonctions déficitaires, les performances à atteindre, les contextes d’usage, etc. Il peut également être à l’origine même d’un nouveau concept. Mais majoritairement, l’ergonome est sollicité pour une aide directe aux personnes en situation de handicap ou par leur entourage professionnel pour le choix d’un dispositif. Le risque serait de résumer l’intervention ergonomique à une simple approche technocentrée.

Comment passer d’une logique de fonctionnement à une logique d’usage ?
Comment concevoir pour l’usage en lien avec l’environnement ?
Quels sont les produits techniques et les services utilisables par les personnes en situation de handicap ?
Ainsi, cette journée thématique abordera la question de la place des aides techniques dans les interventions ergonomiques à visées.

Recensement des ergonomes 2015 – C’est parti !

Cher adhérent ou sympathisant du GEDER,

Dans le cadre de sa contribution à la dynamique du groupe ORME (Organisation Représentant les différentes formes d’exercice du Métier d’Ergonome) le GEDER participe à la diffusion d’une enquête en ligne : « Recensement des ergonomes 2015 : qui sont les ergonomes en France aujourd’hui? »

Cette enquête a pour objectif principal de mieux connaître le nombre et la répartition des ergonomes exerçant (en France et au-delà), mais également d’éclairer leurs structures, leurs localisations, leurs champs d’intervention…
Les données recueillies ne seront en aucun cas utilisées à des fins commerciales. Elles contribueront à affiner les connaissances actuelles sur notre métier et ses différentes formes de pratique, en particulier dans le champ du handicap au travail.

Vous trouverez toutes les informations utiles sur cette enquête en suivant ce lien
Merci de votre participation et bonnes vacances !

[SELF 2014 / GEDER 2014] Programme, inscription…

banniere_geder

Ergonomie et Développement pour tous

 1er au 3 octobre 2014

Espace congrès de La Rochelle

Pour s’inscrire : office du tourisme de la Rochelle

Programme : Programme (susceptible de quelques ajustements)

Lieu : FORUM DES PERTUIS. La Rochelle

Date : 1 au 3 octobre 2014

Le 49e Congrès de la Société d’Ergonomie de Langue Française (SELF) aura pour thème « Ergonomie et développement pour tous ». Ce congrès est organisé par le GEDER (Groupement d’Etude pour le Développement de l’Ergonomie en Réadaptation), à l’occasion des 30 ans de cette association.
L’idée de développement des personnes sous-tend depuis longtemps l’approche de l’ergonomie défendue par la SELF. S’y est ajoutée plus récemment celle du développement de l’organisation. Au cours et du fait du travail, les personnes se construisent et construisent des compétences de différents ordres ; les effets du travail sur la santé tant physique que mentale influent, négativement ou positivement, sur les parcours professionnels ; l’organisation du travail favorise ou empêche le développement de l’activité et la qualité du travail. La mise en place d’environnements capacitants, permettant de développer l’activité dans tous ses aspects, physiques, cognitifs et sociaux, apparaît aujourd’hui comme l’un des objectifs de l’action ergonomique. L’intervention elle-même est posée comme une opportunité de développement des acteurs, des collectifs et de l’organisation. Ceci amène à l’idée d’une conduite de projet capacitante, porteuse de développement au cours même de l’intervention.

L’idée d’universalité est elle aussi centrale. On la trouve dès l’origine de la discipline, dans la volonté « d’adapter le travail à l’Homme », c’est-à-dire aux hommes et aux femmes, sans distinction de sexe, de genre, d’âge, de langage, d’état de santé ou de culture. La diversité des populations au travail ainsi que son évolution complexifient les situations, dans lesquelles ces populations évoluent et où le singulier s’impose à nous. De nouveaux défis s’invitent dans un contexte de segmentation des politiques publiques et de standardisation/normalisation des organisations. Qu’il s’agisse de pénibilité, de TMS, de troubles psychosociaux, d’égalité professionnelle et, depuis plusieurs décennies déjà, de situations de handicap, l’accès ou le maintien en emploi des populations et l’accompagnement des trajectoires des individus dans les organisations se heurtent à une difficulté croissante. Comment tenir ensemble diversité et performance, diversité et santé ? Comment tisser ainsi des liens entre le général et le particulier, le local et le global, le présent et le futur ? Cette diversité influence-t-elle nos connaissances, nos méthodes et nos outils ?

Pour s’inscrire : office du tourisme de la Rochelle (inscriptions closes)

Prévention de la désinsertion professionnelle des personnes en situation de handicap au travail – Actes du 8e congrès national du Géder

Actes Geder 8e congrès

Les actes du 8e congrès du GEDER sont disponibles chez Octarés.

Les actes du 8e congrès national du Groupement d’études pour le développement de l’ergonomie en réadaptation (GEDER) présentent des interventions, des études et des recherches relatives aux moyens et aux méthodes de prévention de la désinsertion professionnelle des personnes en situation de handicap au travail.

Cet ouvrage s’intéresse en particulier à la manière dont l’ergonomie participe au processus de maintien en emploi, en collaboration avec d’autres disciplines (médecine, rééducation, travail social, ingénierie, ressources humaines…).

Ces interventions concernent aussi bien le secteur public que les entreprises privées. Que ce soit en milieu ordinaire ou en milieu de travail dit « protégé », elles abordent les dimensions individuelles et collectives du travail.

Les sujets d’actualité que sont l’allongement de la durée de vie au travail, les accords seniors, les accords ou « désaccords » sur la pénibilité, ainsi que la réforme de la santé au travail vont avoir des conséquences sur les modalités de gestion du maintien en emploi.

De ce fait, le GEDER ne pouvait rester indifférent face à ces évolutions et leurs impacts sur la prévention de la désinsertion professionnelle.

Fidèle à son habitude de privilégier les communications et les échanges sur les pratiques d’intervention, le 8e congrès du GEDER a proposé trois angles de réflexions :

– quels sont les liens possibles entre vieillissement au travail et situations de handicap ? L’âge est-il un facteur d’amplification des situations de handicap ? L’âge et l’accroissement des compétences sont-ils des facteurs de construction de processus adaptatifs contribuant à prévenir les situations de handicap ?

– les évolutions des entreprises (processus, produits, technologies, amélioration continue, développement durable, accords âge et pénibilité…) représentent-elles des leviers ou des freins aux démarches de prévention de la désinsertion professionnelle ?

– comment favoriser le développement de nouvelles pratiques ? La qualité des actions menées dépend-elle de la qualité des partenariats et des coopérations mises en œuvre sur le terrain par les acteurs (entreprises, institutionnels, conseils…) ?

En insistant sur le lien entre les situations de handicap, la santé au travail et la prévention, les travaux du GEDER luttent contre la survenue de situations invalidantes qui peuvent devenir des situations de handicap, en particulier en milieu de travail. Ces actions contribuent à la sécurisation des parcours professionnels du plus grand nombre.